Signez la pétition

Les Témoignages 2015

 Veuillez trouver sur cette page certains des témoignages reçus par Jean Grenette sur jeangrenette38@gmail.com .



_______________________________________________


  •  Témoignages de la rue de la République

1. Les soirées ordinaires à la Maison du Tourisme, rue de la République, Centre Ville.
Photos prises vers 20h le 05 et le 13 juin.





2. Rue de la République et devant la maison du tourisme le nombre de sdf et de chiens devient incroyablement élevé. Je n'avais jamais atteint ce niveau de contrainte à devoir changer de trottoir et jongler entre ces groupes pour rentrer chez moi. Ne parlons pas du souci quand on passe près de ces troupes avec des enfants en bas âges qui marchent alors dans leur pisse, vomis, etc...


3. Les rues de Grenoble hyper centre sont de plus en plus sales; le passage "bibliothèque, poste et office de tourisme" est devenu le lieu d'aisance des sdf et de leurs chiens . Et je ne parle pas des beuveries, des vomissures, des cris et des bagarres. Grenoble est tombée bien bas !

_______________________________________________


  • Témoignage de la rue d’Alsace

Je n'habite pas Place Grenette, mais ça fait déjà un an que je me fais régulièrement aborder par le même groupe de marginaux, tristement agglutiné entre le magasin Jennyfer et la caisse d'Épargne.


J’habite rue d'Alsace, entre Alsace-Lorraine et le K'store. Et chaque jour, je dis bien chaque jour, les zonards et leurs clébards perturbent ma tranquillité. Si ce n'était qu'eux, passe encore, même si leur présence m'importune, ils ne m'ont jamais embêtée quand je rentrais chez moi, et je leur pardonne leurs éclats de rire occasionnels. Mais les aboiements, mon dieu les aboiements...


Travaillant à domicile, je n'ai nulle part où fuir en journée et dois subir quotidiennement le bruit, de 10h jusqu'à 22h. Et maintenant que les beaux jours sont là, souvent je suis contrainte de crever de chaud dans mon appartement, fenêtres closes, car les ouvrir signifierait entendre les chiens encore plus fort et ça, c'est juste pas possible. J'ai du mal à me concentrer, je suis souvent stressée par le bruit, ce n'est pas vivable. Pas vivable du tout.

Il y a quelques jours j'ai assisté à une arrestation musclée en bas de chez moi. Pendant quelques heures, j'ai été tranquille. Mais quatre heures plus tard, ils étaient de retour, toujours aussi bruyants, toujours aussi insupportables.


Je n'ai encore jamais appelé la police, éthiquement ça me pose problème, mais j'y pense tous les jours. J'espère que cette pétition mettra fin à ce calvaire, et que l'ivresse sur la voie publique sera sévèrement punie.



_______________________________________________

  • Témoignage d’une habitante de l’hyper centre

Nous habitons l‘hyper centre et nous faisons toujours nos courses en ville. Cependant, depuis plus de 10 ans que nous y habitons, nous avons vu le quartier se dégrader et nous sommes quotidiennement "agressés" par les gens qui traînent alcoolisés dès le petit matin, la saleté, les crottes de chien, et plus généralement par le fait que l'on se sent "toléré" dans son propre quartier par ces bandes qui ont pris possession de l'espace public et que l'on fuit en changeant de trottoir...
Autour de chez nous pas moins de 6 ou 7 groupes de marginaux avec chiens. Ils nous voient rentrer chez nous, nous interpellent tous les jours pour de l'argent, voire plusieurs fois par jour, connaissent parfois le nom de nos enfants... Nous avons peur pour eux qui rentrent seuls à la maison dans un immeuble où personne ne serait en mesure de les aider s'ils se faisaient agresser. Bref, nous sommes sur le qui-vive en permanence.
J’ai moi-même été agressée dans notre immeuble, par une femme sdf, alcoolisée au plus haut degré et qui urinait dans le hall. Elle m'a insultée quand je lui demandais de sortir, battue, tapée la tête contre les murs, frappée à coups de poings... Elle m'aurait laissée pour morte si un vendeur du proche magasin n'était pas intervenu. 

Cette femme a été retrouvée par la police, est passée en jugement (elle était multi récidiviste) mais n'a pas été condamnée pour m'avoir agressée, mais parce qu'elle avait agressé le policier qui l'interpellait (personne ayant autorité), le blessant et lui infligeant 8 jours d'arrêt de travail !!! Je pense qu'il aurait fallu que je sois gravement blessée pour que ma seule agression entraîne sa condamnation.
Au centre ville ce n'est pas la publicité qui agresse (colonnes Morris), mais l'impunité de ces bandes qui se sont emparées de l'espace public, qui ne respectent personne ni aucune loi, et dont la municipalité tolère les excès en se cachant derrière son petit doigt...
Il est plus facile de verbaliser des voitures qui n'ont pas payé le stationnement que d'évacuer les indésirables dont l'impact à long terme sur l'image de la ville est autrement plus important et durablement impactant...
Avec pour corollaire, que le centre ville n'est plus "un quartier où il fait bon vivre" (voir la campagne 2014 de la municipalité en place).

_______________________________________________

  • Témoignages du centre commercial K’Store

1. J'habite et je travaille dans le centre ville. Comme vous tous, j'ai déjà adressé un email au maire, qui m'a répondu que tout ceci n'était pas de son ressort et qu'il n'y avait pas plus de marginaux dans notre ville qu'ailleurs. Je suis consternée par son manque d'intérêt. Je me bats tous les jours contre les clochards qui résident devant le K’Store cours Berriat et qui élisent domicile, défèquent, urinent et boivent sous le porche de mon immeuble. Je crois qu'il est temps que les Grenoblois se mobilisent.

2. Les dernières impressions des clients-visiteurs de la ville recueillies dans notre centre commercial: "Grenoble c'est une ville poubelle! Des ordures partout sur Alsace Lorraine, des gens alcoolisés, étalés par terre font leurs besoins sur les trottoirs sans se gêner. Ça sent mauvais! Les chiens qui les accompagnent ne sont pas tenus en laisse. C'est dangereux !"  Voilà la vraie image de la ville actuelle ! Bienvenue à Grenoble !


_______________________________________________

  • Témoignages de clients des parkings Philippeville (Jardin de Ville) et Lafayette (Maison du Tourisme)

1. Vous pourriez ajouter dans les nuisances le squat de l'escalier d'accès du parking Philippeville au Jardin de Ville côté rue Hector Berlioz (porte dans la façade de la garderie) : urine, marches cassées (on se demande comment, c'est du béton), porte cassée, joints, canettes vides, et surtout occupation des lieux et menace des gens osant utiliser l'escalier ou refermer la porte derrière eux.

Vous devriez contacter la société Vinci ils sont aussi très préoccupés car des abonnés au parking ont menacé de résilier leur contrat.

 2. C’est devenu l’horreur au parking Maison du Tourisme où je suis cliente. Avant même d’y entrer on patauge dans une mare d’urine qui va de la porte du parking aux murs de la médiathèque municipale, et ceux qui ont fait ça sont à quelques mètres. Dans le parking, il n’est pas rare de voir certaines de ces mêmes personnes complètement bourrées voire droguées et l’odeur d’urine est partout dans les accès. Tout le monde dit que le deuxième sous sol est squatté la nuit, je n’ai aucune envie de vérifier par moi même mais je suis certaine que c’est vrai. Et en prime il y a le vandalisme avec ce tag aussi hideux que gigantesque apparu mi juin au niveau de la médiathèque et la dizaine de voitures forcées le lendemain à l’intérieur du parking. Bref, un condensé de ce qu’est devenu le centre ville.


3. Je n'ose plus me garer au parking Lafayette tellement les abords sont envahis de squatters et tellement ça sent mauvais (urine)!
_______________________________________________

  • Témoignages de clients du centre ville

1. Le centre ville de Grenoble est immonde, je n'ai plus envie d'y aller faire mes courses, et voir des hommes uriner sur les trottoirs et des chiens me menacer.

2. Je ne vais plus en ville avec plaisir mais uniquement si je n'ai pas le choix. C'est sale, envahi par les zonards, ça sent mauvais. Impossible de se sentir en sécurité au milieu de cette invasion de SDF ivrognes drogués agressifs.

3. Je ne fais plus de shopping en centre ville depuis plusieurs mois et c'est bien dommage.

4. Nous n'avons plus aucun plaisir à flâner dans Grenoble, ville sale, peu accueillante. Nous préférons aller faire notre shopping dans les environs : Voiron , Chambéry , etc ...

5.Nous ne sommes plus en sécurité lorsque nous allons dans le centre ville de Grenoble et donc nous l'évitons.

6. Je fais partie des gens qui esquivent le centre ville à cause de ces gens errants avec chiens.

_______________________________________________

  • Témoignage de la place Grenette

Il n’y avait pas ce problème il y a quelques années quand la fontaine était en marche 24h/24 et toute l’année.

Pourquoi est elle restée arrêtée pendant plus de 6 mois ! ???
Pourquoi est elle arrêtée la nuit alors que le bruit de l’eau atténue les nuisances sonores ???




_______________________________________________

  • Témoignages de Félix Poulat – rue de la Poste


1. On en a marre de descendre dans notre rue, rue de la Poste, le matin, et trouver des crottes de chiens énormes qui viennent d'être déposées par les chiens de ces squatteurs qui dorment sous la galerie à moitié de la rue de la Poste; de trouver leurs excréments à l'entrée de l'Eglise Saint Louis; de voir ces filles qui font pipi en pleine vue en rue Jean-Jacques Rousseau devant les familles qui se promènent; d’entendre ces squatteurs ivres qui hurlent la nuit dans les rues et leurs chiens qui se déchaînent aussi entre eux.

2. Ma ville est devenue une poubelle et habitant en face de l’Eglise Saint Louis où j’ai passé mon enfance et voudrais vieillir tranquille c’est devenu un squat.

3. J'habite rue Félix Poulat et la situation devant le Mac Do et l'Eglise Saint Louis est identique à la place Grenette. Bruits et aboiements jour et nuit insupportables.


_______________________________________________

  • Témoignages de personnes âgées

1. Le centre ville de Grenoble où habite mon fils est devenu totalement invivable. J’ai 71 ans, je n’ai jamais osé me promener seule et je crois qu’aucune autre ville de France n’est dans un état aussi catastrophique. Les ivrognes, les chiens, le bruit et la saleté sont absolument partout !

2. Il n'est pas normal que les personnes de mon âge ne se sentent plus en sécurité dans la ville où elles ont vu le jour.

_______________________________________________

  • Témoignages : Grenoble vu de l'extérieur

1. Je vis actuellement à Barcelone et suis sidérée, en comparaison, de l'état de la ville de Grenoble dans laquelle j'ai de la famille.

2. From Phoenix (USA) we had already come to Grenoble to see again the family, a few years ago, but recently we found a city even dirtier than previously... Grenoble is invaded by eccentrics, drug-addicts, alcoholics, etc

3. De plus en plus la ville est sale et nombre de jeunes, pas vraiment SDF, sont alcoolisés, shootés avec chien et n'effraient pas que les enfants... Les jeunes sont aussi vite interpellés... Regardez d'autres villes Nîmes, Avignon, sans parler de Toulouse et Bordeaux ou même Lyon ne sont pas envahies ainsi ... comment font ils ???

4. Grenoblois de naissance, mais installé depuis longtemps au Canada, je m'aperçois chaque année à mes fréquents voyages que Grenoble change de visage. Quel dommage de voir une ville aussi sale, envahie par des marginaux, et où la drogue et l'alcool sont devenus une image dégradante !


_______________________________________________

  • Témoignages du secteur Alsace-Lorraine

1. Ils sont présents partout avec leur chiens : avenue Alsace lorraine, cours Berriat : à boire, uriner, etc ... Merci de ce que vous ferez.

2. Au 45 av Alsace-Lorraine se situe un point de vente d'alcool ouvert du matin jusqu'à minuit 7j/7, ce qui génère les mêmes nuisances que sur la place Grenette aux abords immédiats de ce point de vente.

3. Je n'habite pas Grenoble mais travaille en centre ville, avenue Alsace Lorraine où les désagréments sont quotidiens.

4. C'est valable aussi avenue Alsace Lorraine et rue Thiers!

5. Etendons la zone concernée aux secteurs Alsace-Lorraine et Berriat Jean-Jaurès.

6. With respect, I simply wanted to mention that the problem described in this petition is not only unique to Place Grenette. It's also a serious issue at the post office by the Alsace Lorraine tram stop. Groups with their packs of dogs, frequent fights, yelling, aggressive begging...but much worse than any of that stuff is the constant and foul odor of urine. There are numerous people who, many times a day, use the yellow mailbox as their personal urinal, which is filthy and disgusting, especially on hot days.


_______________________________________________

  • Témoignages du jardin de ville

1. Nous avons le même cas que la place Grenette, dans le jardin de ville.
2. La consommation d'alcool excessive ne concerne pas seulement les marginaux, mais aussi les jeunes qui se retrouvent également au jardin de ville.
3. Et le jardin de ville où nos enfants et petits enfants ont droit chaque jour au spectacle le plus désolant qui soit: la déchéance humaine, la beuverie, la drogue et la saleté ????
4. Certains groupes de jeunes fumant leurs joints sans complexes sont installés tous les jours dans le jardin de ville, notamment aux abords de la crèche.
5. Faites quelque chose, enfin ! Sur la plateforme au dessus de Philippeville aussi.
6. Faire l'apologie des marginaux et sdf par le biais de l'exposition photo au jardin de ville n'est une solution pour personne et surtout pour eux. De les conforter ainsi dans leur façon de faire ne les aide en rien.




_______________________________________________


  • Témoignage du quartier Saint Bruno

Il n'y a pas que le centre ville qui s'est fortement dégradé, il y a aussi le quartier Saint Bruno qui devient de plus en plus sale et insécure. Merci aux politiques de nous aider.

_______________________________________________


  • Témoignages de parents

1. Je me sens dans une insécurité permanente avec mes enfants en ville avec les marginaux et chiens (je me suis faite agresser 2 fois par eux pour des cigarettes). Nous allons quitter le centre ville si aucune mesure n'est prise, pas le choix.

2. Ce problème concerne tous les Grenoblois et pas seulement ceux qui résident au centre-ville et qui y sont exposés en premier lieu. En tant que maman, je voudrais pouvoir me promener dans un centre-ville propre et agréable sans me sentir menacée par des marginaux alcooliques et drogués accompagnés de chiens errants.

3. J'accompagne mes enfants tous les jours à l'école et suis quotidiennement ennuyée par de la mendicité active ou diverses réflexions non plaisantes sur mes enfants, mon chien ou moi. J'ai également peur, pour mes enfants ou mon chien, d'être attaquée par ces pauvres chiens énormes qui déambulent, parfois même sans leur maître. Sans parler de la saleté : excréments, urine contre ma porte ou dans mon entrée d'immeuble, dans la rue... Nuisance aussi les fréquentes et violentes altercations.

4. Que cet exemple lamentable pour les enfants et les adolescents cesse.


5. Je suis grenoblois. La situation est grave et nous allons quitter la région. La dégradation des conditions de vie ici ne sont plus supportables pour une jeune famille.